Docs en goguette

Festival en ligne du film documentaire

Birgit Wallborn

07.02.1970 - 13.05.2019

Née en 1970 dans l’ancienne Allemagne de l’Est, Birgit Wallborn a quitté l’ex-RDA peu après la chute du mur en 1989. Sa curiosité l’a amené en Italie, au Brésil, à Paris, dans la Drôme. Elle est arrivée à Cluny en 2007 et n’a plus jamais quitté la région Bourgogne-Franche-Conté qu’elle a adopté comme sa patrie. Polyglotte, Birgit a exercé plusieurs métiers dans la culture, soit en tant que coordinatrice et responsable pédagogique d’un Master spécialisé à l’ENSAM, guide-conférencière, ou responsable du réseau international des sites de Vauban. Partout où elle travaillait, Birgit rayonnait. Le souci de bien faire, l’intérêt humain, les aspects relationnels étaient au cœur de ses préoccupations.
Birgit était la compagnonne de Jean-Michel Dury et mère de Jan Wallborn.

Le prix Birgit Wallborn

Birgit Wallborn a été la compagnonne de Jean-Michel Dury, réalisateur de films documentaires où l’humain, ses quêtes, sa singularité et ses rapports avec autrui, est au centre de son œuvre. Birgit a été sa muse et son inspiration. Birgit fut également la trésorière de l’association Les films de tilleul ; elle y apportait son ouverture sur les civilisations, sa bienveillance, sa facilité à créer de liens et à fédérer des gens très différents autour de projets communs, des mêmes valeurs que portent Les films de tilleul.

À sa disparition en mai 2019, nous avons tout simplement voulu garder sa mémoire en créant un prix, le Prix Birgit Wallborn. Il récompense un des films sélectionnés au festival du cinéma documentaire et itinérant, Docs en goguette, événement porté conjointement par Les films du tilleul et l’association Rencontres et animations rurales représentée par la Maison du terroir de Genouilly.

En plus des valeurs de bienveillance et de création de liens, le petit jury composé d’anciens amis de Birgit discerne le prix selon les critères suivants : un film fait sans gros moyens, sobre dans sa construction, porté par des personnages forts, sensibles, fragiles, ouverts sur le monde. Des personnes avec un idéal. Un film qui nous emmène au loin, vers d’autres cultures, un film de rencontre.

Lauréat 2019

La première édition du Prix Birgit Wallborn a eu lieu en novembre 2019 et lors du 14 e édition du festival Docs en goguette. Il a été discerné au film « De Chatila nous partirons » réalisé par Antoine Laurent en 2017. Ce moyen métrage correspond aux valeurs d’humanisme, de rencontres avec autrui, de voyages et d’ouverture. De Chatila nous partirons traite du centre de soutien scolaire, Rêves de réfugiés au sein de Chatila, ce camp de réfugiés palestiniens en banlieue de Bierut, et de la lutte des trois éducateurs, Tarek, Sobhe et Jalal persuadés de l’utilité de leur centre (qui accueille 600 enfants) et d’un retour possible en Palestine. Antoine Laurent est acteur et réalisateur. Il a joué dans 19 longs métrages ou séries télévisées et réalisateur de deux documentaires « EZ Kurdim » et « De Chatila nous partirons ». Lien Antoine Laurent : http://www.agence-oz.com/artiste.cfm/247233_-Antoine_Laurent.html

Lauréat 2020

La deuxième attribution du Prix Birgit Wallborn a eu lieu lors de la 15 e édition du festival Docs en Goguette, virtuel cette année-là à cause de la pandémie Covid 19 et les restrictions sanitaires. Il a été discerné au film « Bains publics » réalisé par Kita Bauchet en 2018. Ce moyen métrage correspond aux valeurs d’humanisme, de rencontres avec autrui et d’ouverture. Bains publics, comme son titre indique, traite des bains publics aux Marolles, quartier populaire au cœur de Bruxelles. Près de 65 ans après son inauguration, « les Bains de Bruxelles » offrent toujours deux bassins de natation et des douches publiques aux habitants. Des personnes d’âge, d’origine et de classe sociale différentes y trouvent un lieu de ressourcement et d’apaisement. Illustration d’un melting pot où les gens s’entrainent, se lavent, se parlent, se rencontrent. Un film tourné exclusivement dans l’enceinte de la piscine et de ses environs, où sensations, impressions, situations nourrissent une vision en apparence égalitaire mais qui va se révéler bien plus complexe. Kita Bauchet, originaire de Menilmontant, diplômée de l’INSAS à Bruxelles, est réalisatrice belge de courts-métrages de fiction et des documentaires. « Violette et Framboise » primé Jeune Espoir du Cinéma, « Le temps d’un soufflé » primé Meilleur Jeune Talent Francophone, « Violette au travail », « Allez j’y vais ! », « La fabrique de Panique » et « Une vie contre l’oubli » font partie de son œuvre. https://kitakino.com/kitabauchet/

film du tilleul logo
maison du terroir logo